Il accumule les heures de travail dans son atelier de Rocbaron, mais Paul Garrel aime ce qu’il fait. Et quand on aime, on ne compte pas. Avec 30 années d’expérience, il défend un savoir-faire ancré dans la tradition provençale.

Il a fait ses premiers santons à 13 ans. « Je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit. C’est mon père qui m’a transmis sa passion des santons et des crèches. » Avec une quarantaine de maisons, les bâtisses sont devenues au fil du temps sa spécialité. Recherches, et photos lui permettent de reconstituer le plus fidèlement possible la vie en Provence au 17ème, 18ème siècle. « Je ne reproduis pas de métiers trop récents, il faut vérifier qu’ils peuvent aller dans la crèche. » Il confectionne ses pièces à partir de moules qu’il fabrique lui-même.

Un véritable travail de fourmis, qui l’oblige à caler son rythme sur celui de ses personnages, saynètes, maisons. « Je commence par sculpter le moule, puis je coule, ou modèle des petites séries. Ensuite viennent le séchage, la cuisson et la peinture. Être un artisan santonnier demande de faire certains sacrifices, mais cela ne me gêne pas. C’est presque une philosophie de vie. » Pour lui, un santon sous blister dans une grande surface est une aberration, tout comme ceux fabriqués à base de plâtre.

« Les gens pensent faire des affaires, mais nous sommes peu à faire du travail qualitatif. Les prix de mes santons commencent à 8 euros, et environ 45 euros pour les maisons, mais tout est solide, et fait à la main. J’ai toujours voulu être abordable, tout en vivant de mon métier, et ça fait trente ans que ça dure. Car même si la crèche est reliée à la religion, c’est une tradition de chez nous. Beaucoup de mes clients ne sont pas pratiquants.

Avec mon travail, je permets un peu aux gens de rêver, c’est déjà pas mal à notre époque. » Les santons de Paul sont sur la foire de Solliès-Pont jusqu’au 10 décembre, sur celle de Carqueiranne jusqu’au 17, et sur celle de Fréjus jusqu’au 20. Il ouvre son atelier au 5 impasse des Fifres à Rocbaron sur rendez-vous.

Contact : https://www.santons-garrel.com/
Facebook : https://www.facebook.com/SantonsPaulGarrel/

Clotilde Hélianthe

Pin It on Pinterest

Shares